écrivain et libre


Edistribution la meilleure manière de figurer dans les librairies numériques




Si Immateriel n'existait pas, il aurait fallu l'inventer. mais Xavier Cazin l'a fait !

La plateforme d’autopublication d’Amazon fut opérationnelle en France dès le premier jour de commercialisation du Kindle, le 7 octobre 2011, et les ebooks ainsi publiés apparaissent dans les mêmes résultats que ceux des éditeurs, sans même une distinction.
J’y ai balancé deux textes courts, simplement pour tester : Dernière lettre du mythique président du mythique club de foot et La grève générale des écrivains, proposés à 0,99 euro TTC.

Grâce au distributeur Immateriel, cette plateforme d’autopublication ne représente pas la meilleure des voies possibles pour l’indépendance : en plus d’Amazon, mes ebooks sont en vente sur la quasi totalité des sites de ventes de livres numériques (sauf « naturellement celui du Groupe Lagardère, comme expliqué dans la « lettre ouverte à monsieur Arnaud Lagardère au sujet du livre numérique »)




Votre avis

Si vous souhaitez soutenir cette page :