écrivain et libre

Mon avocat pense que cette fois une demande de remise en liberté devrait être acceptée

...
Merci pour ta réponse...
LXXI Lettre de Nadège

Stéphane,

Merci pour ta réponse. Je regrette de ne pas t’avoir écrit plus tôt. J’ai de nombreuses fois hésité. Mais tellement de problèmes me sont tombés dessus... Je n’ai rien voulu de tout cela...
Heureusement, j’ai enfin l’impression d’apercevoir la lumière.

Mon avocat pense que cette fois une demande de remise en liberté devrait être acceptée

. L’idéal serait que je puisse obtenir un certificat d’hébergement d’une personne de la région. Pour Romain et moi.
Tu seras peut-être surpris que je me permette de te demander ce service.
Je comprendrais naturellement que des raisons t’en empêchent.
Mais j’ose t’adresser ces formulaires.

J’aimerais de nouveau pouvoir marcher dans ces sentiers, lire tranquillement, appuyée contre un chêne comme je le faisais les après-midis de beau temps, m’installer dans la gariotte quand il pleut...
Comme les choses simples et naturelles sont belles, me remplissent d’espoir.
Je n’ai jamais cessé d’avoir confiance.
J’en ai l’eau à la bouche rien qu’au souvenir de tout ce que j’ai découvert dans ce Quercy. J’aime ce village. Si c’est possible, j’aimerais y revivre.

Mon avocat me laisse espérer... j’ai la folie de le croire.
J’espère que tu vas bien et qu’un jour je lirai ton nouveau roman. Tu sais que j’ai beaucoup aimé « ils ne sont pas intervenus. »

Bien amicalement et avec tous mes remerciements,

Nadège.


Je répondais immédiatement :

Nadège,

C’est avec grand plaisir que je viens de remplir ces formulaires. Même si les documents administratifs me saoulent toujours. Je te remercie d’avoir pensé que votre présence pourrait égayer ma solitude !

Je ne m’y connais absolument pas en "liberté conditionnelle" mais n’hésite pas si je peux te permettre d’accélérer certaines procédures, soit par ma visite soit par des écrits.

J’ai reçu ta lettre du facteur ce midi. Je me précipiterai jusqu’à la poste pour la déposer avant la dernière levée. Une journée de gagnée, pour toi, qui en as passées bien trop derrière ces barreaux, je me dis que c’est beaucoup. Imagine-moi courir avec une enveloppe en main...

J’espère qu’ici tu retrouveras le sourire...

Bien amicalement,

Stéphane



Votre avis



Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.
Si vous souhaitez soutenir cette page :